jeudi 28 juin 2012

Born Villain, Marilyn Manson (2012)


Que dire de ce "Born Villain" ? Déjà que je l'attendais avec une impatience teintée de crainte. Cependant, la déception ne fut pas aussi grande que pour "Eat Me Drink Me" ou "The High End of Low" que je n'arrive vraiment pas à écouter.

Depuis que "Born Villain" est sorti je l'ai écouté, allez, une bonne quinzaine de fois, dont toute une après-midi en boucle, et ça faisait bien longtemps que ça n'était plus arrivé. Soyons réaliste, Marilyn Manson n'est plus. Seulement ce retour est plus appréciable que les précédents. Il n'a plus la passion d'autrefois mais on ne criera pas encore sa mort musicale. Certaines chansons donnent la pêche et l'album s'écoute en entier sans avoir envie de pleurer en repensant à ce qu'il était avant. Je pense notamment à "Pistol Whipped" qui pourrait bien être ma favorite de l'album. "You're So Vain" également, dont la participation de Johnny Depp fait sourire. On retrouve dans "Born Villain" les rythmes sensuels toujours présent dans les œuvres de Manson, cette fois-ci réussi.

"No Reflection" à été choisi comme single de l'opus, ce qui n'est pas un mauvais choix. Le clip est certes plus sage que ce qu'il a bien pu nous offrir, mais on retrouve tout de même la patte mansionnienne. Même si son allure simpliste et un sacré coup de vieux font un léger choc. L'heure de gloire est passée mais il est tout de même encore bien vivant, et j'ose espérer que la suite des événements remontera le niveau.



Alors non, ce n'est pas un grand retour triomphant, mais je ne me rappelle plus la dernière fois que j'ai autant écouté un de ses albums. Peut-être est-ce la présence de Twiggy Ramirez ? 

Twiggy

Aucun commentaire:

Publier un commentaire