lundi 2 juillet 2012

Sur-consommation de la vie d'autrui

Facebook, Twitter, Blogs, Tumblr, We Heart It, Instagram... Balance ton pauvre petit portable, il faut au minimum un Iphone pour être dans le coup.


"Suicide Social" de Orelsan, s'attaque-t-il aux bonnes personnes pour un suicide social ? L'heure est à la sur-connexion. Tu cherches à contacter un ami ? Google son prénom. Les lettres sont has-been, Facebook t'apprend tout ce que tu as à savoir. Un rendez-vous, boire un verre ? Pas la peine, Tumblr et Instagram sont là pour te dire ce qu'aime la personne que tu souhaites inviter. Perds plus ton temps à faire connaissance avec les gens, la toile le fait à ta place. Tweet tes pensées les plus intimes, tes followers vont en faire un hashtag.
Mais après quoi court-on, à s'exposer ainsi ? C'est qui d'abord ces "followers" ? Reflet sublimé de la réalité, cette déferlante de belles images représente un fantasme collectif. Vivre dans un We Heart It, ce serait beau. Faute de mieux, tu te montres constamment sur Instagram. Tiens, tu as mangé des fraises, cool. Et si on arrêtait deux secondes, pour voir à quoi ressemble le voisin ? Mince, il s'agit d'une voisine. J'y ai succombé, à cette sensation. On se sent aimé, lorsqu'on voit "Intel s'est abonné à votre machin", mais, est-ce que ça signifie vraiment quelque chose ? Ai-je vraiment envie que tout le monde ait connaissance de mes goûts ? Et si je gardais pour moi ces images que j'aime. Ça n'a pas grande utilité, ça en a au moins une pour moi. Garder pour soi ce qu'on aime, réapprendre à se découvrir et à découvrir les autres. Oh, toi aussi tu aimes Otep ? Sois mon ami, je sais qui tu es.
Repartons un peu des bases et relançons la mode des discussions. Je n'exposerai plus mon esprit à tout le monde merci. Tu veux me connaître ? Commence par m'inviter à boire un café, je suis une fille un peu rétro après tout.

Twiggy
Crédit photo : Tumblr. Si ça se trouve en vrai, 
je ressemble à ça.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire